Exposition : Colonisation

 

Colonisation : Le mot nous happe à la gorge, que l’on soit du coté du colonisé ou que l’on soit du coté du colonisateur. On refuse de la voir et pourtant on la voit, on la subit tous les jours sous sa version moderne. Plus subtile, la version actuelle se décline sous différents aspects : la politique, la religion, la technologie pour ne citer que les principaux. La colonisation moderne regroupe ces obligations, liant colonisateur et colonisé, dominant et dominé.

De façon globale, le colonisateur veut asseoir son autorité sur le colonisé, qui possède quelque chose que le colonisateur n’a pas. Cette relation inégale tend à une forme d’asservissement de l’individu (voire de la communauté colonisée) dans l’intérêt de la personne ou du groupe colonisateur.

Cet emprunt littéraire du terme «colonisation» est délibérément volontaire et nous en assumerons les conséquences. Il s’agit en effet de l’occupation, l’exploitation, la mise sous tutelle d’un territoire dans l’objectif d’en exploi- ter les richesses. De nos jours, les territoires ne sont plus restreints, notam- ment grâce à l’essor de la technologie, sans limite ni contrainte, allant jusqu’à enfreindre les droits humains.

Notre exposition sera donc l’écrin, doux et incisif, brut et coloré de ce mode actuel, fracturé par cette colonisation moderne. Un monde en chute libre mais dont l’espoir de vivre malgré tout reste vivace. »